Haikus de primavera I

je

brise fraîche

se réveiller

les sens!

II

Grand amour de la mer

chaque matin

alba.

III

Pour recevoir

le don de l'existence:

coeur ouvert.

IV

Immobile le monde

fleurit en soi

chaque seconde.

V

je me dissout

(des arbres, trilles, murmure)

je n'existe pas.

NOUS

Enfants jouant,

murmure de la fontaine,

un vieil homme à vélo.

VII

yeux de grenouille

ils regardent le monde

rincer à l'eau.

VIII

Entre les feuilles

le vert émeraude brille

le cafard.

IX

Ombre d'arbre

deux jeunes parlent

à côté de la fontaine.

X

Bleu silence

ils parlent de l'arbre

et le vent.

Wako

Partagez ceci:

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

2 × 5 =