Au coeur de l'hiver

Au coeur de l'hiver

plongées épuisées

La route de la vie

et celui de la mort s'ouvre.

Mort bénie qui apporte le repos

à l'âme et au corps!

Mort bénie que tu puisses

branches mortes

pour que la vie repousse

avec la joie du printemps!

Wakô Dokushô, 2012

photo par Sigmund au Unsplash

Partagez ceci:

2 commentaires Au coeur de l'hiver

  1. Luis Troyano Cobo

    La réalité inclut la vie et la mort. Quand tu dois mourir tu meurs et le praticien aguerri, ne bronche pas. S'en tenir à la vie humaine, c'est comme s'accrocher à un ruisseau et oublier l'océan que l'on peut découvrir après la mort.
    Vendre la vie et vendre la mort. Celui qui connaît le TAO est heureux jusqu'à une minute avant sa mort.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

15 + douze =